> Maison > Histoire

La Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek-Saint-Jean est un outil communal rattaché au service des Cultures de l’Administration communale de Molenbeek-Saint-Jean. 

Imaginée et portée depuis 2001 par la Commune, avec le soutien des principaux pouvoirs publics belges francophones et européens, la création de la première Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de la région Bruxelles-Capitale à Molenbeek-Saint-Jean y est totalement justifiée et y prend tout son sens.

Riche en contrastes, commune la plus jeune de la Région bruxelloise mais aussi une des plus modestes, terre d’accueil depuis des décennies pour nombre de nouveaux habitants d’origines proches ou plus lointaines, ex-commune industrielle mais affectée aujourd’hui d’un taux d’ ”inactivité” considérable, Molenbeek-Saint-Jean doit faire face à de nombreux défis dont celui du “vivre ensemble” est prioritaire. Ces paramètres affectent, bien entendu, d’autres communes de la Région, raison supplémentaire pour la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale d’étendre son rayon d’action, ses activités, son accueil,  sa communication au-delà des frontières communales.

Depuis l’inauguration de la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale, en mai 2006, dans les locaux d’un superbe bâtiment XIXème classé et désormais rénové (autrefois Lycée pour jeunes filles),  et depuis l’ouverture de la nouvelle salle de spectacle implantée dans une école adjacente en octobre 2009, l’équipe de la Maison propose à la population environnante, molenbeekoise et bruxelloise, un parcours progressif d’activités créatives et socioculturelles, collectives dans la plupart des cas.

Une programmation multidisciplinaire (musique, danse, théâtre, cirque, contes, expositions et cinéma) complétée par l’accueil d’autres initiatives portées par des partenaires locaux ou plus lointains,  est mise en oeuvre en associant, le plus souvent et le mieux possible, les partenaires et/ou le public.    Les spectacles dédiés aux jeunes publics, voire au très jeune public, constituent une part importante du programme de la Maison, et ceci en partenariat avec des opérateurs tels que Pierre de Lune, CTEJ, Jeunesses Musicales, C.ME asbl, Kidzik, etc…

A travers divers contrats de quartier successifs,  la Maison des Cultures a progressivement étendu ses ateliers et  stages pour enfants depuis le plus jeune âge dans les crèches, les écoles, les milieux d’accueil de la petite enfance, les maisons de quartier, ....

Depuis janvier 2014, grâce aux nouveaux Contrat de Quartier Durable « Autour de Léopold » et « Petite Senne », la MCCS étend son offre de stages pour les enfants et les jeunes du  quartier Maritime  (quartier situé entre le boulevard Léopold II et le site Tour & Taxis) mais aussi dans la nouvelle antenne de quartier WAQ (Quartier Heyvaert).

L’Espace Court’Echelle situé dans la grande cour de la MCCS, rénové dans le cadre de l’ancien Contrat de quartier Ateliers-Mommaerts et inauguré en septembre 2012, accueille plusieurs fois par semaine, les parents et leurs tout-petits, offrant ainsi un espace de rencontres, d’échanges et de médiation créative. La bibliothèque ZEP, l’asbl PCM et l’association Chamber Music for Europe y développent également des partenariats étroits avec la Maison.

En tout, plus de 6.000 m² d’espaces dédiés aux rencontres, aux apprentissages et découvertes culturelles.

Fin 2015-début 2016, en quelques mois, la Maison des Cultures est passée brutalement de l’enthousiasme positif diffusé par les nombreux événements fédérateurs de « Molenbeek Métropole Culturelle 2014 » à la dépression généralisée animée par le sentiment coupable de ne pas avoir suffisamment vu la réalité se radicaliser. Nous avons persévéré malgré tout, en nous disant que toutes nos actions, notre sens de l’accueil, l’équipe de la Maison, les participants et visiteurs, les artistes et animateurs, sommes modestement acteurs et actrices d’une vie sociale meilleure où le respect de l’autre et de ses différences représente une valeur cardinale, où l’espoir d’un monde meilleur, du fameux vivre ensemble, en regard des événements passe d’abord par le faire ensemble. Ces valeurs doivent être transmises aux jeunes afin que ceux-ci puissent construire un environnement dans lequel ils et elles trouvent leur place, s’émancipent, échangent, travaillent et apportent ainsi toute l’empreinte de leur jeunesse à la société.

Partant du constat que, pas plus que d’autres associations locales, la Maison des Cultures n’a jamais caché ses difficultés à faire coïncider ses propositions créatives aux demandes ou besoins du public particulier que constituent les adolescents et les jeunes adultes. 

Les ateliers ou stages destinés aux 14+ sont toujours les plus ardus à boucler.  Seul, l'atelier ciné-photo est parvenu à se distinguer et fameusement.  En quelques années, cet atelier a atteint ses objectifs au-delà de toutes nos espérances. Il y a ici quelques explications : l'animateur spécialisé a parfaitement épousé les besoins des jeunes de s'exprimer, avec ou sans caméra, de confronter leurs idées avec respect, de se rencontrer, de trouver à la Maison, un local qui leur est réservé, d'être rapidement mis en valeur, par une exposition, par une production filmée.

Petit à petit, un nombre impressionnant de participants réguliers a pu trouver un débouché réel et consistant : étude supérieures de photo ou cinéma, animateur ciné-vidéo dans des maisons de jeunes, réalisateur ou photographe rémunéré,  étudiant ou bénévole rémunéré pour d'autres activités Maison, ou tout simplement persévérer dans ses études.

Lors des événements dramatiques de 2015 et 2016, ces jeunes ont été naturellement les porte-paroles de la Maison et par extension, de la commune de Molenbeek.  Accoutumés aux médias, ils ont répondu avec beaucoup de dignité tant aux assauts de la presse à sensation qu'aux questions personnelles du Roi de Belgique qui a tenu à leur rendre visite.  Ces jeunes ont aussi réalisé à leur initiative un mini format vidéo largement répercuté sur les médias classiques et les réseaux, et finalement monté une grande exposition de portraits d'habitants de Molenbeek, accrochée aux moulins le long du canal tout l'été 2016.

Depuis février 2017, et avec l'aide déterminante de la Commission communautaire française, la MCCS a créé une cellule spécifique, baptisée IMAGINE 1080, dédiée à l'accompagnement et l'émancipation de jeunes adultes molenbeekois.  D'une part, en créant une plate-forme d'ambassadeurs bénévoles rémunérés, chargés de l'accueil et de la diffusion pour différents lieux culturels de la Commune.  Et d'autre part, en soutenant et encourageant de toutes les façons possibles leurs projets de création, toutes disciplines ou indisciplines confondues.

 

En décembre 2017, le service des Cultures-Maison des cultures et de la Cohésion Sociale, a contribué à enfanter le tout nouveau musée communal d’histoire locale, dénommé MOMUSE.  Ce splendide outil muséal, logé dans les mêmes bâtiments de la rue Mommaerts, est appelé à compléter l’offre culturelle inédite de ce nouveau pôle culturel rassemblant au même endroit : Académie de dessin et des arts visuels, MCCS, Bib Zep, Court’Echelle et Musée. 

 

Depuis décembre 2018, ce Pôle culturel exceptionnel à l’échelle d’une commune, intègre au coeur du complexe formé par la Maison, du Musée et de l’Académie, un nouveau projet pédagogique numérique baptisé Micro Folie.   Déclinaison du modèle proposé par la Villette à Paris, ce formidable outil est un nouvel espace d’échanges permettant de découvrir de façon intuitive ou guidée les cultures de l’Antiquité à nos jours, grâce aux techniques digitales les plus actuelles.

 

Les synergies à établir entre ces différentes initiatives parallèles seront explorées et testées tout au long de l’année, avec un attachement particulier pour le développement d’outils de médiation originaux pour les plus jeunes.

 

 

Newsletter